Markov veut-il rester en Russie?

Nous recevons souvent des commentaires du type: « C’est n’importe quoi comme nouvelle, on voit bien que vous avez rien à parler!« 

Hier, RDS a peut-être poussé un peu trop pour trouver un scoop…

En entrevue à Hockey 360, Andrei Markov a déclaré qu’il ne savait pas s’il reviendrait dans la LNH lorsque le lockout se terminera.

Vous pouvez voir cette vidéo ICI.

En résumé, le défenseur du Tricolore a affirmé qu’il prendra une décision lorsque le temps sera venu.

Mais voilà que ce matin, Markov a tenu des propos différents au quotidien montréalais The Gazette.

Il a indiqué que son intention était de revenir une fois qu’une entente équitable aura été signée dans la LNH. Son agent a aussi démenti cette rumeur, lorsque contacté par Patrick Caisse de TVA Sports.

Markov a joué 13 matchs en fin de saison l’an dernier et il n’a joué que 20 rencontres au cours des deux dernières saisons, depuis que l’organisation lui a consenti un contrat de 5,75M$ annuellement.

Markov n’a aucun avantage à demeurer en Russie une fois le conflit dans la LNH réglé, il ne touche absolument pas ce salaire avec le Vityaz!

De plus, il pourrait se retrouver dans une situation de rupture de contrat avec le Tricolore en choisissant de rester dans la KHL.

Au final, qui blâmer? RDS ou Markov?

Est-ce que le défenseur a été mal interprété? Est-ce que l’entrevue a été « arrangée » pour créer un scandale? Ou est-ce qu’Andrei prend un malin plaisir à jouer avec les journalistes montréalais?

Crédit photo: http://www.en.ria.ru

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s