Bergevin retourne à Chicoutimi

Ce n’est pas qu’à Montréal que le directeur général des Canadiens attire l’attention. De passage samedi à Chicoutimi pour l’ouverture locale de la 40e saison des Saguenéens, Marc Bergevin a eu droit à tout un bain de foule pour son retour dans la région.

Bergevin, qui a porté les couleurs des Sags de 1982 à 1984, a rappelé toute l’affection qu’il éprouve encore pour la ville lors d’une conférence de presse donnée avant le match contre les Olympiques de Gatineau.

Ce dont je me souviens le plus, c’est les gens du Saguenay. C’était aussi toute une expérience de partir de chez moi pour aller vivre en pension, où tu deviens un homme à 17 ans sans en être un vraiment.»

L’accent sur la LHJMQ

Le conflit de travail dans la Ligue nationale permettra à Bergevin de passer plus de temps que prévu dans les arénas du Québec pour épier les vedettes de demain. Après Québec, vendredi, et Chicoutimi, samedi, il se promet d’autres arrêts ailleurs dans la province.

Il y a de très bons espoirs dans la LHJMQ cette année. Je vais en profiter pour les regarder, car ça m’occupe, mais surtout, parce que j’aime ça faire du dépistage pour l’avenir des Canadiens. C’est important.»

Le Montréalais d’origine a d’ailleurs eu l’occasion lors de son passage dans la Vieille Capitale d’analyser le travail de l’attaquant Charles Hudon, choix de cinquième ronde de l’équipe en juin dernier, dans un revers de 9-4 des Saguenéens aux mains des Remparts de Québec.

Ce n’est pas facile pour lui, car il revient d’une blessure. C’est un bon espoir et on va voir comment il se développera. C’est important qu’il obtienne des points, mais qu’il gagne aussi. Avec les points, les succès vont venir.»

Courteau écorche le syndicat

Également sur place pour souligner le 40e anniversaire de la concession chicoutimienne, le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, n’a pas été en mesure de dévoiler les derniers développements entourant la création de l’Association des joueurs de la Ligue canadienne (AJLCH) .

La seule chose que je connais de cet organisme, c’est qu’il y a une personne qui semble parler beaucoup en son nom et c’est monsieur Georges Laraque. Nous n’avons aucun détail supplémentaire, outre ce qui est relaté dans les médias.»

Par ailleurs, M. Courteau a vanté les efforts de ses équipes dans le développement des joueurs.

Texte de Roby St-Gelais

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s