Les Bozon, une histoire de famille

Les Bozon représentent la famille la plus célèbre dans le hockey en France, leur dynastie s’étend sur plus de 50 ans! Ils sont un peu les Geoffrion français, on vous les fait découvrir aujourd’hui.

Tim Bozon a été choisi par le Tricolore, à la troisième ronde du repêchage de la LNH, 64e au total, en juin dernier à Pittsburgh.

Après avoir évolué avec les équipes de développement U15 et U17 de Genève-Servette de 2007 à 2009, Bozon a passé la saison 2009-2010 avec Kloten où son père, Philippe Bozon, était son entraîneur. Il a également représenté la France en 2010 au Championnat du monde junior.

 Bozon a passé la majorité de la saison avec l’équipe de Kloten U17 et il a terminé avec une impressionnante récolte de 55 points en 30 rencontres.

En 2010-2011, il a joué trois matchs avec Kloten U20 et passé la majeure partie de la saison avec Lugano, aux niveaux U17 et U20. En 27 matchs auxquels il a eu 16 buts avec 13 passes et 24 minutes de pénalité. En trois matchs des séries éliminatoires, il a marqué 1 but avec 1 passe. En 13 matchs au niveau U17 avec Lugano, y compris cinq matchs des séries éliminatoires, il a marqué 10 buts

Il a mené la France à l’édition 2011 du Championnat mondial junior avec six points.

Ila fait ses débuts en Amérique du Nord la saison dernière avec les Blazers de Kamloops dans la Ligue junior de l’Ouest l’an dernier sa première campagne en sol nord-américain.

Bozon a conclu la campagne 2011-2012 au second rang des buteurs et troisième pointeur de Kamloops à sa première saison dans la WHL. Il a représenté la France au WJC pour la troisième fois.

Les Blazers ont atteint le deuxième tour des séries éliminatoires après avoir remporté 47 matchs durant la saison régulière.

Revenons, au paternel, Philippe Bozon, il a été le premier joueur français de l’histoire à avoir évolué dans la LNH. En 144 rencontres, toutes disputées avec les Blues de St-Louis, il a récolté 44 points.

Plutôt que de voir les comparaisons avec son père comme une pression, Tim s’en sert comme motivation.

Je trouve que c’est une motivation de voir ce que mon père a réussi à accomplir, car je veux faire encore mieux que lui et cela me pousse à me battre, me dépasser chaque jour! »

Outre son père, le frère cadet de Tim, Kevin, est également joueur de hockey, il sera éligible au repêchage l’an prochain. Leur grand-père, Alain a aussi pratiqué le hockey au niveau professionnel en France en plus d’être membre de l’équipe nationale française. Il a notamment remporté la Coupe Spengler à deux reprises et il a agi en tant qu’entraîneur de l’équipe junior française de 1981 à 1994.

Ils sont les plus connus, mais le hockey n’est pas le sport de prédilection des Français…

Merci à Swiss Habs pour la photo!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s