Prêcher par l’exemple…

Ce billet a d’abord été publié sur Le Stupidarium, le 28 juillet 2011.

Tout d’abord, tous doivent savoir que je suis d’une ouverture d’esprit sans bornes, que le racisme et la xénophobie, bien qu’ils fassent partie de mon vocabulaire, n’ont aucune place dans mes valeurs. Par contre, j’en ai contre deux choses: l’indifférence et du même coup, les gens qui traînent un surplus important de poids.

Ce matin, je sortais de l’hôpital vers 7h00, alors que plusieurs employé(e)s quittaient et arrivaient pour leur quart de travail. J’ai fait une observation qui m’a amené sur le chemin du questionnement; un dicton bien connu ne dit-il pas qu’on se doit de prêcher par l’exemple..?

Un groupe de cinq infirmières qui arrivait un travail a attiré mon regard, non pas parce que des infirmières « C’est dont ben sexy… », mais parce que cinq femmes de plus de 200lbs, dont deux qui dépassent les 250lbs, habillées en blanc, même en hiver sur un fond neigeux, ça flashe.

Donc, le groupe de mascottes du festival de la guimauve a déclenché ma machine à réflexions… Comme un grand philosophe moderne a déjà dit:

« Le docteur Barrette n’a pas l’air du porte-parole de la santé, mais bien plus du porte-parole de la maladie… »

Je me demande où on peut puiser sa crédibilité quand on doit présenter et suggérer les bons choix pour la santé des patients quand soi-même, on cille en respirant simplement en attachant ses souliers..? Et comment ces conseils peuvent-ils être bien reçus par un patient, quand ils sont prodigués par un « professionnel » de la santé qui ne semble pas reconnaître le bien-fondé de ses paroles et dont les habitudes de vie ne sont pas conséquentes avec un mode de vie sain..?

Ce n’est pas un secret pour personne au Québec, le système de santé est malade et il souffrira lui aussi d’obésité d’ici quelques années avec le vieillissement des boomers. Y injecter les sommes nécessaires pour le satisfaire dans l’état qu’il est serait équivalent à tenter de nourrir une baleine à la main avec des crevettes à salade, un travail à temps plein!

Si le gouvernement prévoit mobiliser la moitié de la population de la province pour combler les postes vacants dans la santé et leur donner des salaires de plus de 85 000$ par année, on pourra peut-être remplir les besoins de notre beau système universel,.., on peut déjà oublier ça et chercher une vraie solution.

Et si on décidait d’imposer des habitudes de vie saines aux gens qui œuvrent dans la santé..?

Et si on offrait l’accès gratuit à un gym à ces travailleurs?

Et si on encourageait les comportements responsables par des bonus à la forme physique..?

On aime tellement ça donner des bonus pour n’importe quoi au Québec! Je ne pense pas à des sommes astronomiques, mais un 1000$ par année pour l’employé ayant le meilleur résultat V0²Max du centre hospitalier, 750$ pour les cinq suivants et 500$ pour les vingt autres, ça pourrait créer une motivation.

Si on encourage les bons comportements, pourquoi ne pas réprimer les mauvais?

Moins de travail pour les employés qui traînent 15% plus de poids que leur poids santé ou un plafond salarial moins élevé..?

Impossible.? Ça irait à l’encontre de la Charte des Droits & Libertés..?

Si l’argument de la santé publique a été bon pour rendre la cigarette quasi illégale, pourquoi ne pas l’utiliser pour implanter un tel programme?

Meilleure forme physique = Meilleure productivité, meilleur rendement.

Si on tient compte du grand nombre de gens qui seront appelés à occuper un poste au sein du système de santé dans les années à venir, en les encourageant à adopter un mode de vie sain, ils influenceront conjoints et enfants, c’est donc toute une génération qui en bénéficierait. Quels coûts seraient évités lorsque cette génération vieillirait..?

Prêcher par l’exemple, c’est pas juste un dicton, c’est une solution.!?!!

Advertisements

2 réponses à “Prêcher par l’exemple…

  1. Ping : Un an de blogue «·

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s