Galchenyuk et des bases solides

Au moment où l’orage s’abattait hier sur la région métropolitaine et que plusieurs domiciles se retrouvaient sans électricité, le Tricolore annonçait avoir mis sous contrat Alex Galchenyuk. Selon Renaud Lavoie, de RDS, le contrat de Galchenyuk n’atteint pas les limites étbalies par la LNH pour un joueur recru, on parle d’une entente de trois ans à deux volets, pour 832 500$ en moyenne. Il obtient également un boni de 92 500$ par saison, qu’il soit dans les junior ou chez les pros.

En 2011-2012, Galchenyuk, 18 ans, a raté la majorité de la saison en raison d’une blessure au genou, il n’a participé qu’à deux matchs de saison régulière avec le Sting de Sarnia, il a ajouté quatre points en six matchs en séries éliminatoires. À sa première saison junior en 2010-2011, « Gally » avait terminé au troisième rang des marqueurs du Sting, avec un total de 83 points, 31 buts, et 52 passes en 68 matchs.

La nouvelle idole des fans va avoir la chance de se faire valoir au camp d’entraînement à l’automne, mais il ne faudrait pas s’imaginer qu’il devancera Desharnais et Plekanec…

D’autant plus que Galchenyuk n’a joué que huit matchs l’hiver dernier, il serait bénéfique pour lui de commencer la saison à Sarnia avec le Sting, sauf s’il connaît un camp extraordinaire avec le Tricolore. L’autre possibilité pour lui serait de jouer les neuf matchs permis avec Montréal avant d’être retourné à Sarnia, sans que cela n’affecte son statut contractuel.

La prochaine saison en sera une de transition pour le Tricolore, mais dès qu’on observe les perspective pour l’avenir, les choses s’annoncent plus qu’encourageantes!

Galchenyuk, Pacioretty, Collberg, Gallagher, Kristo, Subban, Beaulieu, Tinordi et Price représentent le meilleur groupe de prospects que Montréal a possédé depuis longtemps.

Lorsqu’on ajoute les noms de David Desharnais, Lars Eller, Louis Leblanc, Michael Bournival, Patrick Holland, Morgan Ellis et Dalton Thrower ont obtient la formation sur laquelle les Canadiens pourraient compter dans deux ans…

Avec quelques vétérans sous-estimés comme Brandon Prust, Plekanec, Moen, Josh Gorges et Emelin, Montréal devrait pouvoir enfin aspirer à plus qu’une participation aux éliminatoires d’ici le printemps 2014!

Le plan quinquennal de Pierre Boivin, lancé en 2003 achève enfin!

Crédit photo: http://www.canadiens.nhl.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s