Ils vont bien finir que par mourir…

Comme mentionné précédemment, 71 Secondes se veut une plateforme sportive avant tout, mais c’est moi le Boss et si je veux m’en servir pour publier autre chose, c’est moi qui décide, deal with it!

Histoire courte, tout bonnement chez ma belle-sœur à cuisiner des ribs et des brochettes de poulet…

Ma belle-soeur a un kid de trois mois, par respect et intelligence, j’accepte de fumer dehors…

Elle habite un cr*ss de bloc à appartements (18 logements), la cal*ss de vieille folle sèche qui fait office de « concierge » se paie un powertrip du tonnerre sur mon cas:

 « C’est ma terrasse, je veux pas que tu fumes là! »

 – Ok, M’dame, je suis désolé.

 « Va en avant »

 – Parfait, je m’excuse encore, je savais pas.

Je me dirige « en avant »…

Elle traverse son « royaume » pour m’apostropher par la porte de son balcon:

« Eille, je veux pas de soûlon dans ma court »

(Ouioui, j’ai une canette entre les mains, un vrai bum!)

– Désolé M’dame, finalement, préféreriez-vous que je m’en aille?

« Jeune insolant! Je vais appeler la police si tu continues de me menacer! »

J’ai donc quitté les lieux, je déteste les cops…

Comme j’ai un besoin viscéral de noyer cette émotion d’injustice dans un alcool de piètre qualité, je me dirige vers le dépanneur le plus proche.., un petit indépendant, qui est aussi mon détaillant habituel pour l’alcool de piètre qualité.

J’entre et atteint sans trop de problèmes le St-Graal du « jeune insolant soûlon » (J’ai 30 ans…), le frigidaire à bière. J’opte pour le choix vraiment économique, le 2 pour 1 Carling Lager, 473ml, 4,9%, pour environ quatre malheureux dollars.

Soulignons ici que j’achète, en moyenne, cinq putains de litres d’alcool de piètre qualité par semaine dans ce commerce!

La jeune caissière, qui n’a pour seule ambition que de conserver son job de m*rde, m’invective:

« Euh, il faudrait que tu laisses ton sac à dos à la caisse à l’avenir. »

(Le dépanneur fait moins de 100 pieds carrés, j’y vais chaque jour, parfois plusieurs fois par jour. Je me déplace en vélo, par choix, c’est environ 5000$ de plus par année dans mes poches.., en fait dans les poches du proprio de ce dépanneur…)

– Désolé Mademoiselle, mais tu tombes à un bien mauvais moment, je suis déjà un peu en tabarn*k. Je viens ici tous les jours, depuis cinq ans! J’entre, je vais chercher de la bière et je viens à la caisse. J’ai jamais rien volé. Et si j’avais l’intention de prendre quelque chose, je ne choisirais pas ce qu’il y a de plus cheap ici! J’ai pas 25 secondes à perdre pour que tu prennes mon sac… »

 « Oui, mais si on te laisse faire, les autres vont faire pareil. »

(Silence.., cr*ss y’a personne dans la place!)

– Disons qu’il n’y a pas personne, fa que, f*ck off, je garde mon sac et si ça fait pas, je vais aller au Couche-Tard. »

« Mais c’est mon Boss qui demande ça… »

 – Oui, mais ton Boss ne m’a JAMAIS rien dit à moi, peut-être que t’as pas la bonne job…

(Sur le moment, le boss arrive, il me dit de respecter la tite fille…)

– Ok, d’accord Monsieur, mais comme je viens ici uniquement pour de la bière et que je vous donne 5000$ par année, j’ai pas droit à un peu de respect moi aussi? Tsé, le concept « du client a toujours raison »? J’ai jamais rien volé, on s’entend?

 « Écoute le jeune (Cr*ss, j’ai 30 ans!), j’veux pas de troubles, fa que, ou ben tu laisses ton sac à la caisse, ou ben, tu viens pu icitte. »

– C’est votre meilleur pitch « marketing »? Vous pensez qu’avec ce genre de relation avec vos clients, vous allez faire vos frais pour compenser le vol à l’étalage?

« Tu décâl*sses, où je call les beus! »

J’ai payé mes consommations et j’ai quitté. J’aime pas les cops…

On me dit conformiste, on me dit anarchiste, on me dit antisocial, on me dit caractériel, on me dit narcissique…

Dites-moi maintenant pourquoi je devrais dealer avec vous autres?

J’ai pas le temps de vous procurer votre dose d’adrénaline annuelle, j’ai mieux à faire!

Ben oui, une bonne confrontation, ça force à l’introspection, mais bâtard, je ne suis pas votre thérapeute…

Et surtout, « le jeune » va payer pour vos soins de fin de vie, pour les cinquante prochaines années!

Est-ce que j’ai le droit d’avoir choisi un mode de vie différent du vôtre?

J’ai trente ans, j’en profite depuis que j’ai atteint ma majorité…

What’s wrong?

Mon père est décédé à 46 ans! Il était l’homme le plus droit qui m’a été donné de connaître et pourtant, il a vécu, tout au plus, cinq ans pour lui, dans toute sa vie!

Si vous avez « raté » votre vie, ou plutôt que vous n’avez pas atteint vos buts, les Boomers, est-ce une bonne raison pour dénigrer tous ceux qui sont vos cadets?

Certains d’entre eux seront les pantins du système dans un avenir rapproché, on pourrait réussir à faire passer un vote sur l’euthanasie à 85 ans, watchez-vous!

Pour terminer sur une note plus positive, voici donc la très attendue recette de marinade de poulet du « jeune insolant soûlon »…

Marinade Shish taouk

  • 1 poitrine de poulet
  • 3-4 gousses d’ail
  • Huile d’olives
  • Vinaigre
  • Yogourt nature ou mayo
  • Jus de citron
  • Basilic

Le mélange se compose de 4 parts d’huile pour une part de vinaigre. On ajoute environ 2 cuillères à soupe de yogourt ou de mayo pour chaque livre de poulet et 1 cuillère à thé de jus de citron. Le poulet est coupé en lamelles d’un demi pouce. Mettre dans un plat hermétique et brasser. Placer au frigo pour au moins 4 heures, mais le plus long la viande est marinée, meilleur le résultat!

Bon Appétit! Profitez de la vie!

(Avant qu’il soit trop tard…)

Crédit photo: http://www.home.howstuffworks.com, http://www.boomerslife.org

Advertisements

Une réponse à “Ils vont bien finir que par mourir…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s