Price oui, mais combien?

Le dossier de Carey Price est déjà en négociations et l’équipe s’est assurée de conserver ses services la semaine dernière en déposant une demande d‘arbitrage « préventive ».

Ainsi, le gardien ne pourra pas recevoir d’offres des 29 autres formations de la LNH au premier juillet.

Price écoulait la dernière année de son contrat de deux saisons, évalué à 5,5 millions de dollars.

Cette saison, Price a démontré qu’il est un bon gardien avec une défensive jeune et poreuse. Il a aussi fortement laissé croire qu’avec une brigade défensive digne de la LNH et une autre année d’expérience à son dossier, il pourrait entrer une fois pour toute dans l’élite de la ligue et faire taire, une fois pour toutes ses dénigreurs…

Ceux et celles qui croient que Carey ne touchera guère plus de 5M$ par saison avec sa nouvelle entente vont devoir se faire à l’idée qu’il deviendra le plus haut salarié de l’équipe montréalaise dans les prochains jours.

Pekka Rinne, des Predators, a obtenu un contrat de 7 ans pour 7M$ par saison qui a fait de lui le gardien le mieux payé de la LNH.

Vous me direz que Price n’a pas montré les mêmes statistiques que Rinne l’an dernier, je vous dirai qu’il est cinq ans plus jeune et qu’il n’évoluait pas avec la même équipe…

Baissons les standards de comparaison quand même…

Hier, Ondrej Pavelec, des Jets, a paraphé une entente de cinq ans d’une valeur totale de 19,5M$. Il a le même âge que Price. Il touchera 3,25M$ en 2012-2013, l’entente prévoit une hausse jusqu’à 4,75M$ pour 2016-2017. Carey doit mériter plus!

L’agent de Price, Gerry Johannson connait très bien la situation du Tricolore devant le filet: il n’y a pas de relève dans l’organisation, Price est le plan A, le plan B et le plan C! (Merci encore à la vision d’avenir de Monsieur Gauthier pour ça!)

Il regardera les programmes marketing des autres équipes, bien plus que les fiches des autres gardiens, pour établir ses comparables. Et à ce niveau, Ryan Miller est l’athlète de la LNH dont la notoriété se compare à celle de Price, toute proportion gardée entre Buffalo et Montréal.

Miller a obtenu en 2009, à 29 ans, un contrat de cinq saisons qui lui rapporte 6,25M$ par année…

Avec les récents contrats accordés à des gardiens de premier plan et un « comparatif marketing » à Buffalo, le Tricolore ne peut penser en venir à une entente de sept ans avec Price pour les 40M$ qui lui auraient été offerts la semaine dernière.

Ce ne sont pas les statistiques qui seront au cœur des négociations, mais le fait que Price est la vedette de Montréal et que la direction précédente a erré en ne s’assurant pas d’option B…

Crédit photo: Agence QMI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s