Exclusif: Entrevue avec un champion

Narbonne ne le réalise pas encore…

Voilà maintenant déjà plus de deux semaines que les Cataractes ont mis la main sur la première Coupe Memorial de leur histoire et ils ne semblent d’ailleurs même pas encore réaliser l’exploit qu’ils ont accompli.

De retour d’un voyage dans le sud, Jonathan Narbonne a accepté de collaborer avec Habsolument Fan afin de répondre à nos questions qui portent sur son expérience lors de la victoire des siens et sur son avenir avec la formation de la Mauricie.

Au moment où Anton Zlobin a marqué le but victorieux en temps supplémentaire face aux Knights en finale, le défenseur des Cats, Jonathan Narbonne, était sur la patinoire. Il ne semble pas encore conscient de l’envergure de ce que lui et ses coéquipiers ont accompli. Même s’il ne peut encore décrire le sentiment qu’il a ressenti après avoir vu son collègue russe toucher la cible, il peut nous assurer qu’il est satisfait de savoir que tous les efforts mis durant la campagne auront porté fruit.

J’étais sur le jeu lors du but. Je ne peux pas encore décrire ce sentiment. J’étais plus qu’heureux et après tout ce qu’on a traversé, la dernière saison va rester gravée en dedans de moi, a déclaré le défenseur.»

Avant de gagner le tournoi et avant même de le débuter, la troupe d’Éric Veilleux avait passé un long mois à attendre le début des activités de la Coupe Memorial Mastercard 2012.

Effectivement, ayant été éliminée plus tôt que prévu en séries de la LHJMQ, l’organisation a été contrainte d’imposer quelques semaines d’entraînement  aux jeunes en vue du premier défi qui les opposerait aux Oil Kings d’Edmonton. Ayant une quantité importante de pression sur les épaules, les joueurs voyaient la compétition comme une chance afin de se racheter de l’élimination hâtive.

C’est sûr que nous avions beaucoup de pression sur les épaules, a commenté Narbonne. On voyait ça comme une deuxième chance pour nous reprendre et faire partie de l’histoire de la ville. Les entraîneurs nous ont aidés amplement!»

Après avoir perdu contre Edmonton, gagné face aux Knights et avoir subi un deuxième revers devant les Sea Dogs de St-John, l’équipe de la Mauricie se devait de disputer un match qui briserait l’égalité. Ils faisaient du même coup face à ceux qui les avaient renversés lors de leur premier duel; les Oil Kings d’Edmonton!

Ceux-ci devaient premièrement battre les représentants de l’Alberta, avant d’affronter les représentants du Québec. S’ils venaient à bout de ces deux adversaires, ils devaient éliminer les représentants de l’Ontario en grande finale pour finalement remporter le précieux trophée.

Avec autant d’obstacles devant nous, comment se sent-on?

Je pense que tous les gars savaient qu’on était capables, a dit le jeune joueur. On avait été préparé à tous les scénarios, mais c’est sûr que ça s’annonçait difficile.»

Maintenant que les Cataractes ont sorti coup sur coup de la compétition les trois meilleures formations juniors canadiennes, on peut dire qu’ils ont la place parmi les équipes de hockey junior possédant le plus de talent.

Mais, est-ce qu’on peut dire que Shawinigan a la meilleure équipe des trois ligues?

Je crois que nous avons seulement démontré que nous avions notre place à ce tournoi et que nous n’avions pas à être gênés, a confié Narbonne. On a toujours su que nous formions une bonne machine de hockey.»

Pour ce qui en est de la suite des choses, je peux vous confirmer une autre fois que Jonathan aimerait bien revenir avec les Cats l’an prochain.

Mais quel sera ton rôle avec les champions en titre dès la campagne 2012-2013?

Évidemment, après une saison comme celle-ci, il va y avoir plusieurs recrues. J’aimerais juste leur servir d’exemple et leur apprendre les choses que les vétérans de ma propre année recrue m’ont enseignées, a confirmé l’intéressé»

Pour terminer, je lui ai posé la question traditionnelle que je ne pouvais m’empêcher de poser quant à son avenir dans le hockey. Le numéro 15 des Cats m’a  répondu clairement qu’il ne voulait pas s’arrêter au niveau junior:

Mon rêve est de jouer dans le professionnel, comme plusieurs autres d’ailleurs!»

 

Merci à Jonathan Narbonne d’avoir accepté de collaborer avec nous.

 

Bonne continuité Jonathan

 

Un texte de Christophe Racine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s