Une nouvelle ère

Depuis son embauche comme directeur général des Canadiens, Marc Bergevin s’est déjà entretenu plus souvent avec les membres des médias que son prédécesseur durant tout son mandat!

Pierre Gauthier donnait un point de presse pour faire une annonce et on limitait les questions des journalistes, ou simplement, ces derniers n’avaient que peu d’intérêt à se faire servir des histoires de Monsieur

On apprenait rarement quelque chose d’intéressant au niveau hockey dans les entretiens avec Gauthier, on ne pouvait pas même déceler la moindre vision à long terme dans les propos de cet homme…

Quoi qu’il en soit, le changement de philosophie qui s’était mis en branle avec la nomination de Bergevin, s’est poursuivi hier, avec l’arrivée de Rick Dudley au sein de l’organisation.

Rick Dudley, qui possède au-delà de 40 ans d’expérience dans le monde du hockey, dont les 20 dernières comme gestionnaire, représente exactement le profil de l’homme de hockey. On parle ici d’un homme qui a l’œil pour le talent et qui ne compte pas ses heures pour s’assurer de prendre les bonnes décisions.

Dudley est précisément l’idée stéréotypée qu’on se fait d’un recruteur: il assiste à beaucoup de matchs de hockey dans une année, peu importe le niveau. Les heures sont longues et il doit faire beaucoup de route et il lui arrive de carrément dormir dans son véhicule dans le stationnement d’un amphithéâtre!

Âgé de 63 ans, Rick Dudley a occupé les fonctions de directeur du personnel des joueurs avec les Maple Leafs de Toronto en 2011-2012. De 2009 à 2011, il fut adjoint au directeur général puis directeur général des Thrashers d’Atlanta, jusqu’à ce que la concession soit déménagée à Winnipeg.

De 2004 à 2009, Dudley a œuvré au sein de l’organisation des Blackhawks de Chicago, dont les trois dernières années à titre d’adjoint au directeur général après avoir été consultant aux opérations hockey, et contribué à une première conquête de la coupe Stanley de Chicago en 48 ans.

Précédemment, de 2002 à 2004, Dudley fut directeur général des Panthers de la Floride et, de 1999 à 2002, il a dirigé le Lightning de Tampa Bay, servant d’architecte à cette formation qui remportera la coupe Stanley en 2004.

En 1998-1999, il fut directeur général des Sénateurs d’Ottawa qui sous son administration ont terminé au premier rang de leur division pour la première fois de leur histoire.

Originaire de Toronto, Rick Dudley a également connu du succès comme directeur général des Vipers de Detroit qu’il a menés au championnat de la Ligue internationale et à la coupe Turner en 1997.

En carrière dans le rôle de directeur général, il a mené ses équipes à la finale du circuit à huit occasions dans la Ligue internationale, la Ligue américaine et la Ligue de la côte Est.

Avant d’amorcer une carrière de gestionnaire, Rick Dudley a passé sept saisons dans la LNH comme joueur avec les Sabres de Buffalo et les Jets de Winnipeg avec lesquels il a été l’un des trois joueurs dans l’histoire de la LNH à endosser le numéro 99.

Dudley a également disputé 270 matchs dans l’Association mondiale de hockey, connaissant deux saisons consécutives de 40 buts ou plus.

Sa présence avec les Canadiens de Montréal permettra à Bergevin d’avoir accès â un collaborateur qui connaît bien le métier de DG…

D’autant plus que les deux hommes se connaissent très bien, ayant travaillé ensemble à Chicago.

Le Club a également annoncé une prolongation de contrat pour Larry Carrière dans ses fonctions d’adjoint au directeur général.

Larry Carrière s’est joint à l’organisation des Canadiens le 16 juillet 2010 à titre d’adjoint au directeur général. Il s’est retrouvé avec un  poste d’entraîneur adjoint par intérim suite au congédiement de Jacques Martin.

Il a retrouvé ses fonctions d’adjoint au directeur général peu avant la conclusion de la saison régulière. Possédant plus de 30 ans d’expérience au hockey professionnel, Larry Carrière a occupé plusieurs fonctions au sein de la direction hockey des Sabres et des Capitals.

Carrière est donc le seul survivant de l’ère Gainey-Gauthier, Trevor Timmins avait été nommé par André Savard…

Dudley et Carrière ont évolué en tant que joueurs avec les Sabres, ils se côtoient depuis près de trente ans sur les galeries de presse et dans les corridors des différents arénas de l’Amérique du Nord.

Bien qu’ils connaissent à peu près toutes les ficelles du métier de directeur général, les deux hommes se pencheront principalement sur les renégociations de contrat et sur le marché des joueurs autonomes.

Le repêchage demeure sous la responsabilité de Trevor Timmins.

Le volet de la gestion financière de la masse salariale reste confié à Patrick Boivin.

Questionné hier à savoir si la nomination de l’entraîneur-chef serait son prochain gros coup, Bergevin a répondu: « Possiblement »…

Le nom de Martin Raymond revient régulièrement depuis quelques jours à propos du poste de coach à Hamilton… Clément Jodoin pourrait se voir montrer la porte. Est-ce que Bergevin sera celui qui annoncera le changement pour les Bulldogs? Possiblement…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s