Connexion Nashville-Montréal

HABSolument FAN a fait parti des premiers sites à avancer qu’une transaction entre Montréal et Nashville se préparait avant l’échange d’Hal Gill. Nous avons aussi été le premier site indépendant à confirmer l’échange d’Andrei Kostitsyn à la date limite. Nous vous avons aussi tenus informés de la saga qui a amené Radulov en Amérique du Nord.

Même si 1800 kilomètres séparent la métropole québécoise de la capitale du country, ce printemps, les amateurs du Tricolore devraient tous ressentir une certaine appartenance aux Prédateurs. Hal Gill, les frères Kostitsyn, Francis Bouillon, le jeune Gabriel Bourque et Radulov, qu’on a bien connu avec les Remparts, poussent tous les fans du Tricolore à se réjouir un peu des succès des Preds!

Hier, c’est Radulov qui a ouvert la marque avec son premier but en éliminatoires cette saison, son sixième en carrière:

C’est David Legwand qui a eu l’honneur d’enfiler le but gagnant pour permettre à Nashville de réaliser l’exploit d’éliminer les Red Wings pour la première fois au premier tour, depuis 2006 face aux Oilers. Il a complété d’une passe de Gabriel Bourque.

Les Predators sont devenus le premier club à accéder aux demi-finales, ils pourraient affronter les Coyotes qui ont les devants 3 à 1 dans leur série contre les Blackhawks.

Nashville a marqué le premier but dans chacun des matchs de cette série. Radulov mène les pointeurs de l’équipe avec cinq points en 5 rencontres. Francis Bouillon domine tous les joueurs de la ligue avec un différentiel de +6, Gabriel Bourque montre une fiche de trois buts en cinq matchs en séries, lui qui a réussi sept filets en 43 parties durant la saison.

Les Red Wings ont perdu trois matchs consécutifs et ils attendront impatiemment que leur capitaine, Nicklas Lidstrom, prenne sa décision à savoir s’il a disputé le dernier match de sa carrière dans la LNH.

L’entraîneur des Wings, Mike Babcock, qui a, lui aussi, un attachement spécial à la ville de Montréal après avoir joué avec l’équipe de hockey de l’Université McGill, pourrait devoir se trouver un nouvel emploi…

Quand tu perds une série 4-1, il y en a qui s’amusent à dire à quel point tous les matchs ont été très serrés, mais pour moi, c’est faux. 4-1, ça n’a rien de serré.» – Mike Babcock

Monsieur Molson, son cellulaire doit toujours être ouvert, lui aussi…

Crédit photo: Agence QMI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s