Un 7e match pour Hartley!

La dernière fois où on a pu voir Bob Hartley en action en Amérique, c’était dans le cadre de la série Montréal-Québec sur TVA. Pas ce qu’il y a de plus glorieux pour un coach qui a déjà gagné une coupe Stanley. Par contre, cette saison, en Suisse, Hartley n’est plus qu’a une victoire du championnat de la Ligue nationale A!

Et les champions seront déterminés dans un match ultime, le septième et dernier de la finale…

Les Lions de Zurich étaient menés trois victoires à une contre le CP Berne. L’équipe de Bob a arraché la victoire en prolongation sur la glace du Postfinance Arena de Berne jeudi dernier. Zurich relançait ainsi cette finale.

Hier, la sixième rencontre s’annonçait excitante avec l’élimination des Lions et le championnat pour Berne en jeu.

C’est toutefois sans leur leader, Jean-Pierre Dumont, que Berne se retrouvait pour le seconde fois face à la possibilité de remporter la finale.

Dès le début de la rencontre, les Zurichois ont misé sur le momentum acquis de leur dernière victoire. Peu après la première minute de jeu, Jeff Tambellini, y est allé d’une subtile déviation repoussée par Marco Bührer. Les hommes de Bob Hartley imposaient ainsi le rythme de la rencontre.

Berne riposta quelques minutes plus tard grâce son meilleur marqueur, Byron Ritchie. La rencontre prit alors une cadence très rapide avec peu d’arrêts de jeu.

Zurich possédant des joueurs plus rapides que son adversaire, créa de nouveau de belles opportunités, la meilleure revenant encore une fois à Tambellini, sans succès.

La seconde période débuta de la même façon, Zurich mettant beaucoup de pression sur la défensive bernoise. Finalement, à la quatrième minute de jeu en deuxième, Thibaut Monnet, aidé de Domenico Pittis, trompa pour la première fois de la soirée le gardien de Berne.

Trente secondes plus tard, Andres Ambühl doubla l’avantage des Lions. LE cauchemar bernois se poursuivit avec le filet de Mathias Seger, en supériorité numérique.

Avec environ dix minutes à faire au deuxième engagement, Ryan Gardner marquait deux buts en en une minute et seize secondes pour relancer la partie.

Malheureusement pour les hommes de Berne, Zurich reprit les devants en toute fin du deuxième tiers, en avantage numérique, quand Pittis exploita parfaitement une magnifique passe d’Ambühl.

Dès la début de la troisième, Martin Plüssmarqua son 200e but en ligue nationale pour réduire le retard des siens à un seul filet.

Puis, à la quinzième minute, Patrik Bärtschi remettait son équipe bien en contrôle en inscrivant le cinquième but.

Pour tenter de fouetter ses troupes, Antti Törmänen, le coach bernois, décida de remplacer Bührer un sixième attaquant. La stratégie ne suffit pas et Tambellini trouva finalement le fond du filet pour sceller l’issu de la rencontre 6 à 3 pour Zurich.

Voici le résumé du match:

Avec 3o secondes au match, Bob Hartley a fait un beau geste (typique dans son cas!), en permettant à Ari Sulander de remplacer Lukas Flüeler dans la cage des Lions, pour célébrer son dernier match au Hallenstadion avant sa retraite déjà annoncée au terme de la finale. Après 14 ans de bons et loyaux services, le Finlandais méritait bien cet hommage et Hartley est un entraîneur qui donne de la valeur à ces petites choses…

Le titre du championnat se jouera donc à Berne, mardi soir, dans une rencontre qui pourrait tourner d’un côté comme de l’autre.

Comme quoi le hockey est particulièrement populaire en Suisse, le site 20 Minutes faisait état d’affrontements avant et après le match de samedi soir entre des fans et les policiers.

D’après cette source, des amateurs bernois ont lancé toutes sortes d’objets contre les forces policières, qui ont riposté à coup de gaz lacrymogènes.

Puis après le match, des groupes de partisans rivaux ont cherché la confrontation, en vain grâce à l’intervention des forces de l’ordre.

Chaque fois où Hartley a été appelé à commenter son expérience en Suisse, il a affirmé bien s’y plaire et de ne pas regretter sa décision de s’expatrier. Il a confié en entrevue qu’il ne considérait pas un retour en Amérique avant la fin de son entente avec Zurich, valide pour une autre saison.

Bob semble être un homme honnête et s’il remporte le championnat avec ses Lions après une saison remplie de rebondissements et des éliminatoires dignes d’un scénario de film, il ne faudrait pas trop s’attendre à le revoir dans le LNH de sitôt.

Quoi qu’avec la démission de Brent Sutter à Calgary, le poste disponible à Montréal et un possible retour du hockey à Québec, les défis à sa mesure de notre côté de l’océan sont nombreux pour lui!

Merci à Swiss Habs pour la vidéo.

Crédit photo: http://www.zsclions.ch

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s