Grigorenko, vrai ou faux?

Mikhail Grigorenko possède le talent et le gabarit qui font rêver les fans montréalais depuis tant d’années! Il pourrait être disponible lorsque les Canadiens se prononceront pour le repêchage au troisième rang.

Grigo a d’ailleurs créé une vague sur Twitter hier soir, après avoir publié, puis effacé ce tweet:

Il ne parlait certainement pas d’une prochaine année à Québec avec les Remparts…

Si une seule personne autre que Patrick Roy lui-même sait quelque chose au sujet de l’avenir de Roy, c’est probablement Grigorenko….

Il demeurait encore chez son coach, il n’y a pas si longtemps!

Notez que Grigorenko a ensuite publié:

 Was looking to send a private message sorry»

et

 OK everyone this is a fake account and be deleted in few minutes».

Pourtant, Mathieu Lavallée et Patrick Walsh lui avaient souhaité la bienvenue sur Twitter auparavant…

La directrice des relations publiques des Remparts, Nicole Bouchard a ensuite effectué un beau travail de gestion de crise:

 

Les seuls points qui me poussent à croire la version officielle des Remparts sont les trémas utilisés dans le prénom de Grigorenko sur le compte Twitter…, mais peut-être qu’il est un francophile…

Serge Boisvert et Trevor Timmins ont observé Mikhail Grigorenko à plusieurs reprises cette saison…

Même si un ou deux recruteurs du Tricolore suggèrent Forsberg et Galchenyuk au futur DG, si Patrick Roy est en poste comme entraîneur à Montréal en juin, il ne faudra pas conclure qu’ils seront préférés à Grigorenko…

Crédit photo: Agence QMI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s