Nous avons trouvé le successeur de Roy chez les Remparts!

Les Brûleurs de Loups de Grenoble débutaient hier soir leur série de demi-finales dans la Ligue Magnus, il s’agit de la ligue de hockey professionnel de France. Sur la glace des Chamois de Chamonix, les Brûleurs de Loups sont un peu des imposteurs, ils se sont qualifiés pour les éliminatoires à leur tout dernier match de saison régulière.

L’équipe a arraché la série quarts de finales à Dijon, la deuxième meilleure équipe de la saison régulière, c’était déjà un exploit. Mais la suite de cette belle histoire s’est écrite ce vendredi soir, à Chamonix. Grenoble a remporté le premier match en prolongation.

La raison de ces performances inattendues est la présence tout aussi surprenante de Jean-François Dufour, un Québécois, derrière le banc! On lui a demandé d’être entraîneur-chef d’une équipe en reconstruction avec un problème de budget en début d’année, ce qui n’annonçait rien de bon!

Jean-François Dufour est originaire de Bedford, au Québec. Il a connu une belle carrière de hockeyeur professionnel. En 1996 il se joint aux Buckeyes de Ohio State dans la NCAA. Il côtoie notamment Éric Meloche, qui deviendra son beau-frère. Gilles Meloche, le père d’Éric, donc le beau-père de Jean-François, influencera en quelque sorte son parcours…

Lors de la saison 2001-2002, il termine troisième pointeur de l’UHL avec Asheville, il remporte le titre de recrue de l’année de la ligue. Il joue quelques matchs avec le club-école des Penguins en 2003-2004.

Après avoir joué dans différentes ligues en Amérique, en 2005, il part pour l’Europe. Il fait un passage au Danemark.

Il s’établit finalement en France, avec les Diables Rouges de Briançon, l’équipe termine troisième au classement de la Ligue Magnus. À sa première saison en France, il finit huitième pointeur de la ligue.

L’année suivante, il occupe, en plus de son rôle de joueur, le poste d’assistant coach et s’occupe notamment du travail vidéo. Il se met rapidement en valeur dans cette fonction grâce à ses études en psychologie et en criminologie qu’il a complétées à Ohio State University.

Il use de ses contacts en Amérique pour favoriser l’arrivée de l’attaquant J.C. Ruid avec Briançon. Le défenseur Alexandre Rouleau, un ancien coéquipier le rejoint également. L’équipe s’incline en finale cette année-là.

En 2008, il attire les jeunes Québécois Karl Gagné et Dany Roussin avec l’équipe, ils sont battus en finale de la Coupe de la Ligue, en prolongation contre le Grenoble Métropole Hockey 38, les Brûleurs de Loups. Les briançonnais, premiers de la saison régulière, sont défaits 3 à 1 dans la finale meilleur de cinq de la Ligue Magnus.

Dans un scénario digne d’un film, durant les séries éliminatoires, le président du club Alain Bayrou annonce que J-F Dufour se joindra à Grenoble pour la saison suivante!

En 2009, Dufour est le récipiendaire du trophée Charles-Ramsey remis au meilleur marqueur de la Ligue Magnus.

Il met un terme à sa carrière de joueur en 2010 et devient entraîneur-chef des Brûleurs de Loups de Grenoble.

Pour la saison 2011-2012, le club des Brûleurs de Loups perd de nombreux membres, mais voit les Québécois François Ouimet, Sylvain Dufresne et Francis Desrosiers s’ajouter à son alignement. L’équipe compte donc quatre Québécois avec le vétéran Alexandre Rouleau.

Grenoble commence la saison en remportant pour la troisième fois le Trophée des Champions en battant les doubles champions en titre les Dragons de Rouen.

L’entraîneur québécois doit ensuite composer avec des blessures à ses joueurs clés. Les Brûleurs de Loups sont éliminés au premier tour de la Coupe de France.

En Ligue Magnus, la première partie de la saison est compliquée. Le bilan du club est de 5 victoires pour 8 défaites à mi-chemin dans la saison. Dufour passe bien prêt de perdre son emploi…

La deuxième partie de saison sera par contre bien meilleure. Pouvant compter le retour au jeu de ses blessés, Jean-François mène les Brûleurs de Loups à la victoire dix fois en 13 parties! C’est ainsi qu’il qualifie son équipe pour les éliminatoires au dernier match.

Jean-François Dufour à toute l’expérience nécessaire pour faire le saut dans la LHJMQ. Il fait partie d’une famille de hockey, son beau-frère Éric est toujours joueur en Allemagne et son beau-père Gilles est entraîneur des gardiens pour le club-école des Penguins. Son frère Pierre tient une école de hockey en Californie.

Il sait comment gagner, puisque même s’il a suivi un chemin alternatif  dans sa carrière de joueur, il a tout de même touché aux grands honneurs partout où il est passé. Comme entraîneur, il vient de gagner trois victoires importantes en prolongation dans les éliminatoires… Il est le coach de l’heure en Europe!

Le destin incroyable de cet homme fait de lui un candidat pour un poste dans la LHJMQ, et comme on sait que Roy s’en vient à Montréal l’automne prochain, il faudra quelqu’un pour le remplacer avec les Remparts.., 1+1…

Crédit photo: www.bruleursdeloups.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s