Le dernier des champions

J’ai une passion pour le hockey suisse, ce n’est pas un secret, j’en ai déjà parlé sur HABSolument FAN. Une rumeur de transaction en provenance de la Suisse m’a amené à me remémorer de lointains souvenirs, la dernière conquête de la Coupe Stanley par le Canadien.

Le site Planetehockey.com rapporte que:

Paul Di Pietro devrait porter le maillot des SCL Tigers la saison prochaine, lui qui est sous contrat jusqu’en 2014 avec Sierre. Des discussions doivent désormais être menées avec les responsables du HC Sierre pour parvenir à un accord. Le nom de Robin Leblanc est cité comme monnaie d’échange. »

Pour comprendre le lien entre cette nouvelle et le Canadien, il faut avoir au moins 25 ans, je crois.., alors je vous explique!

Paul Di Pietro est le dernier membre de l’équipe gagnante de la Coupe Stanley avec Montréal en 1993, qui est toujours actif dans le hockey professionnel! Vous pouvez voir tous les membres de l’organisation qui ont gravé leurs noms sur la coupe ici.

Paul DiPietro est originaire de Sault-Sainte-Marie, en Ontario. Il possède aujourd’hui la double nationalité canado-suisse.

Il a joué sa carrière junior avec les Wolves de Sudbury dans la OHL. Après une prolifique carrière junior avec les Wolves, dont une brillante saison de 119 points, dont 56 buts Di Pietro, a été repêché au 102e rang, en 5e ronde, par le Tricolore en 1990. Son petit gabarit a découragé beaucoup d’équipes de le sélectionner plus tôt.

Il débute sa carrière avec les Canadiens de Fredericton la même année, en terminant la saison avec 70 points en 78 matchs dans la AHL. Après avoir récolté 24 points en 26 parties à Fredericton en 1992-93, il est rappelé par le Canadien. Il enregistrera 17 points en 29 rencontres avec Montréal.

Durant les éliminatoires de 1993, Di Pietro participe à 17 matchs et amasse 13 points.

À sa seule saison complète dans l’uniforme tricolore, en 1993-94, Di Pietro a inscrit 33 points en 70 parties.

L’année suivante, DiPietro est échangé aux Maple Leafs, qui le renvoie dans les mineures après 12 parties. Après un court passage avec les Kings en 1996-1997, il est retourné une fois de plus dans la Ligue américaine.

Sa carrière a alors changé de direction, le joueur s’exilant en Europe. Il s’illustre principalement en Allemagne, en Italie et il fini par s’établir en Suisse. Rick porte depuis les couleurs helvétiques lors de compétitions internationales.

En 2006, il inscrit 2 buts lors de la victoire historique de la Suisse face au Canada aux Jeux olympiques de Turin, par la marque de 2 à 0. C’est lui, l’histoire du hockey suisse!

Un joueur formé par le Canadien de Montréal à une époque où les valeurs traditionnelles de gagnant étaient encore à la source même des décisions de l’organisation… Les temps changent!

Crédits photo: www.legendsofhockey.net et http://www.ourhistory.canadiens.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s