Les derniers défis de Pierre Gauthier

La mauvaise saison du Canadien peut être attribuée à plusieurs dossiers individuels : le genou de Markov, l’égoïsme de Cammalleri, le manque d’implication de capitaine Gionta ou le manque de tonus de Gomez… Par contre, un homme se cache, littéralement, derrière ces énigmes, Pierre Gauthier !

Les mauvaises décisions des deux derniers DGs du Tricolore expliquent pourquoi l’équipe est au dernier rang dans l’Est ce matin. Cette semaine, Mike Ribeiro a ajouté l’insulte à l’injure avec cette célébration après son but au Centre Bell :

Mike Ribeiro, échangé il y a plus de cinq ans à Dallas pour trois passes de Niinimaa, a souligné à sa façon, le travail de la direction… Les amateurs ont semblé approuver, puisqu’ils lui ont décerné la première étoile du match !

Le directeur général a regroupé une équipe d’entraîneurs intérimaires pour couvrir ses erreurs jusqu’en fin de saison. Un ne peut même pas parler de bois mort, les joueurs qui sont un boulet pour l’équipe en ce moment sont presque plus nombreux que ceux qui forment le noyau sur lequel bâtir.

Il y a des gars qui cherchent à se sortir de Montréal d’ici la date limite des échanges, à défaut de se rendre compte que c’est en mettant l’accent sur les mauvaises choses qu’ils ont eux-mêmes placé l’équipe en dehors des séries éliminatoires. Croient-ils que leur réputation leur permettra de se retrouver dans une équipe aspirante aux grands honneurs?

Autant que ce soit Gauthier qui soit pris pour transiger ces joueurs et pour vivre avec les critiques qui s’ensuivront…

Le dossier d’Hal Gill, un des joueurs dont le nom était sur la liste de ceux qui « devaient » partir, a été réglé la semaine dernière. Il reste donc Chris Campoli, Yannick Weber et Andrei Kostitsyn dans l’immédiat. Bien que cette liste comporte quelques-uns des joueurs qui sont presque certains d’être échangés d’ici lundi prochain, ils ne sont pas les seuls qui pourraient quitter Montréal. Voici un coup d’oeil à quelques-uns des noms qui pourraient attirer des acheteurs :

Mathieu Darche

Il peut ne pas être dans le meilleur intérêt du CH de l’échanger, compte tenu de sa valeur sur le marché, mais son rôle précis et sa réputation pourraient faire de lui une cible dans les dernières minutes lundi comme plan B ou C…

Tomas Kaberle

Le Canadien pourrait obtenir un joueur établi pour lui et se débarrasser d’un gros salaire dans le processus. Kaberle n’est pas apprécié à Montréal, mais son rendement n’est pas si mal !

Scott Gomez

On sait ce qui se passe avec Gomez à Montréal, il ne pourrait que bénéficier d’un changement d’air. Son salaire est un frein et un pensez-y-bien, mais tant qu’il est à Montréal, il est disponible!

Tomas Plekanec

Le cas de Plekanec est différent des autres, il est sous contrat à long terme et il est un joueur établi. Il est le meilleur atout du CH pour une transaction, il partira seulement si l’équipe voit l’occasion de mettre la main sur un joueur de centre de premier plan.

La probabilité que ces derniers partent est assez mince, mais tout est possible vu la position au classement du Canadien à l’approche de la date limite des transactions. Même si Monsieur Gauthier semble ne pas vouloir agir depuis qu’il est à Montréal, qu’il préfère réagir, sa situation professionnelle précaire le forcera peut-être à bouger!

Lorsque le chaos sera passé, le propriétaire, Geoff Molson, devra cependant placer un DG astucieux, qui a une vision claire, fondée sur ce que l’organisation possède comme atouts et non un autre technicien qui veut « construire » sa propre équipe, plutôt que de solidifier celle qui sera mise à sa disposition.

Malgré tous les défauts et les lacunes de l’édition de cette année, le Canadien a beaucoup de jeunes joueurs émergents autour desquels bâtir.

Carey Price devant le filet est la pierre angulaire. La ligne bleue est jeune et mobile, dirigé par PK Subban, Alexei Emelin et Josh Gorges. Le tableau des défenseurs d’avenir est plus qu’encourageant aussi: Rafael Diaz et les premiers choix aux repêchages de 2010 et 2011, Jarred Tinordi et Nathan Beaulieu.

À l’avant, Max Pacioretty est une des puissances offensives qui se sont révélées cette saison, avec David Desharnais et le vétéran Erik Cole, il forme un trio fiable. Tomas Plekanec est solide, même avec des statistiques à la baisse cette saison. Lars Eller est un joueur en plein développement, il agit en professionnel et il acquiert de l’expérience et la confiance à chaque match. Travis Moen, Rene Bourque et Ryan White peuvent fournir une partie de la dimension physique que la LNH moderne demande. Louis Leblanc, Blake Geoffrion et Aaron Palushaj peuvent ajouter de la profondeur et représentent tous des surprises à la Desharnais potentielles.

L’organisation est plus en difficulté à l’avant qu’au niveau de la ligne bleue et devrait penser à acquérir un ou deux joueurs capables d’évoluer dans la LNH dès l’an prochain.

Avec un plan en tête, le Tricolore possède des éléments de qualité pour réparer le gâchis de cette année.

Crédit photo: http://www.25Stanley.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s