La légende derrière Geoffrion

Je vous propose d’imaginer ce que Blake Geoffrion vit comme pression en ce moment à l’idée d’endosser le gilet tricolore. D’ailleurs, le fait qu’il ait été assigné aux Bulldogs n’est sûrement pas étranger à ça. L’organisation aura besoin de guider le jeune joueur face à la pression et aux médias.

Blake Geoffrion est donc l’arrière-petit-fils de Howie Morenz, un des fantômes du Forum. La fille de Morenz, Marlene, est devenue l’épouse de Bernard Boom Boom Geoffrion. Ils ont eu un fils, Danny, le père de Blake!

Howie Morenz a connu une carrière incroyable, considérant l’époque à laquelle il a évolué. Il a amassé des statistiques remarquables : 270 buts et 197 passes pour 467 points et 550 matchs. Il a aussi réussi 15 points en séries éliminatoires et il a remporté trois coupes Stanley!

Bernard « Bernie Boom-Boom » Geoffrion a quant à lui fait graver son nom six fois sur la Coupe! Il a terminé sa carrière avec 393 buts, 429 passes pour 822 points en 883 parties en saison régulière. Sa fiche en séries est aussi impressionnante : 58 buts, 60 passes, 118 points en 132 matchs. Ajoutez à ce palmarès un trophée Calder, un Hart, 2 Art Ross et une intronisation au Temple de la Renommée et  on parle d’une autre légende!

Lorsqu’on arrive à Danny Geoffrion, la légende pâlit. Il n’a joué que huit saisons au niveau professionnel. Une seule saison, en 1979-80 avec le CH, 32 matchs et six passes. Sa carrière s’est résumée à 52 points en 11 parties avec les Jets de Winnipeg et le Tricolore. Il a participé à deux matchs éliminatoires sans obtenir de point.

Alors si Blake n’est que l’ombre du grand-père, on doit s’attendre à beaucoup de lui? Pas tant que ça… Il a été un choix de 2e tour de Nashville en 2006, 58e au total. Il a connu une excellente saison au niveau universitaire en 2010, année où il a gagné le trophée Hobey Baker, remis au meilleur joueur de hockey universitaire américain. Il a semblé très à l’aise dans ses 65 matchs où il a accumulé 46 points. Il lui reste à réussir sa transition dans la LNH.

Dans un univers comme celui de Montréal, on ne peut que souhaiter que Blake Geoffrion s’insère dans l’alignement sans être une distraction. Il sera au mieux un joueur comparable à Rene Bourque avec un meilleur coup de patin et un slapshot légendaire!

Crédits photo: http://www.Canadiens.NHL.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s