À toi, Caroline…

Hier, je tenais fermement ton corps athlétique entre mes mains agiles,

Tu m’as laissé croire que je pouvais te posséder, te dominer…

Alors que je croyais le rêve à ma portée,

Tu l’as emporté, en déployant tes ailes…

De la St-Valentin, la veille,

Qui est ce Eric qui t’a propulsé?

Pas celui dont tu m’avais parlé,

Ce que tu peux être vile, Caroline! »

Bonne St-Valentin à toutes mes lectrices! Les boys, vous comprendrez que j’ai rien contre vous, mais j’me garde une petite gêne!

Alors que le Canadien avait remporté ses quatre derniers matchs, disputés sans aucune pression, le vent d’espoir qui soufflait sur les partisans montréalais s’est calmé hier soir, bizarrement(?), face aux Hurricanes en Caroline.

L’équipe en encore une fois été dominée en chapitre des tirs en première période, 16 contre 6. Malgré tout, Price n’a cédé qu’une seule fois.

Le bon vieux Jaro Spacek est venu nous hanter en deuxième avec un but digne de Markov, en avantage numérique.

Tomas Plekanec a finalement brisé la glace pour le Tricolore à la onzième minute du second engagement. Pour les six minutes suivantes, les amateurs du Canadien ont eu droit au meilleur hockey de la saison!

Erik Cole a égalé le pointage avec un but en supériorité numérique sur des passes de Desharnais et Kaberle. Moins de deux minutes plus tard, Desharnais portait la marque à 3 à 2 en faveur du CH, encore en avantage. La période s’est terminée ainsi, ça augurait bien pour la troisième!

Malheureusement, l’autre Eric, Staal, celui-là, a été la vedette incontestée : trois points, 2 buts, une passe. Les Hurricanes, avec trois buts sans riposte, se sont sauvés avec la victoire, même si le Tricolore a réussi quatre tirs de plus qu’eux, en troisième.

Même si le trio de Desharnais a produit, il était quand même sur la glace pour 2 des buts de la Caroline… Face au premier trio de la dernière équipe au classement dans l’Est. Cole, Desharnais et Pacioretty sont les meilleurs joueurs sur l’équipe en ce moment, mais est-ce qu’il s’agit d’un premier trio capable permettre à l’équipe de faire partie des meilleures? C’est plutôt le deuxième trio le plus fort de la LNH.

Hier, Plekanec a marqué, il a dirigé cinq tirs sur Cam Ward et il a joué près de 22 minutes! Le trio qu’il forme avec Darche et Bourque semble donner de bons résultats et malgré le salaire de Tomas, on doit avouer qu’il s’agit d’un excellent troisième trio!

Aaron Palushaj a disputé un bon match, il a réussi 3 tirs et il a évité de terminer la soirée avec un différentiel négatif. Louis Leblanc, de son côté, même s’il a été plus utilisé que Palushaj, a été totalement invisible, tant sur la glace que sur la feuille de pointage. Je ne serais pas surpris que Leblanc soit retourné à Hamilton d’ici au match contre les Bruins…

Cunneyworth a tenté de faire passer un message à Gomez et surtout à Kostityn, les deux joueurs ayant respectivement joué 7:49 et 4:20 minutes.

Avec le retour prochain de Moen, le coach pourrait être tenté de construire un trio avec Moen, Eller et Palushaj ou Leblanc, ce qui donnerait un quatrième trio digne de confiance…

Hal Gill et Chris Campoli sont définitivement dans la vitrine pour être vendus, les deux défenseurs sont utilisés de façon à mettre en valeur leurs forces. Gill a passé 12 minutes sur la patinoire et a terminé la soirée à +1. Campoli a eu droit à environ 14 minutes de glace et a bien paru avec une passe sur le but de Plekanec, il affiche aussi +1 au terme de la rencontre.

C’est ce qui fait que Subban a, encore une fois, été surutilisé, 24:34 minutes, pour un défenseur de 22 ans, c’est trop, aussi bon soit-il! Son temps de jeu lui a quand même permis de réussir 4 tirs.

Je n’aimerai jamais Tomas Kaberle, il a une face de Maple Leaf et ça ne changera pas, son -6 au cours des 7 dernières parties ne l’aide pas, non plus… Mais une fan des Leafs a mis cette vidéo en ligne hier, elle l’aime, on pourrait leur retourner…

 

Peu importe le 11e rang du CH, peu importe le nombre de points le séparant de la huitième place, la façon de calculer d’ici la fin de la saison est la suivante : on doit gagner trois fois pour chaque partie qu’on perd pour avoir une chance de faire les séries. Avec une défaite hier, la seule option est de gagner demain contre Boston, vendredi à Buffalo et dimanche contre les Devils… Ça n’augure rien de bon pour une équipe qui craque trop souvent sous la pression!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s