Quand la pression tombe

Jim McIssac - Getty Images

Hier, Long Island, Nassau Coliseum, à environ 9h30, un moment d’histoire s’est écrit: Scott Gomez a mis un terme à une léthargie de 369 jours. Comment expliquer que le numéro 11 ait finalement compté contre Evgeni Nabokov? Selon moi, trois points sont à retenir.

Hier matin, lors de l’entraînement, Jérémie Rainville de TVA Sports nous apprenait ceci sur son Twitter :

On ne l’a pas vu, mais facile de supposer que le but en question devait être convaincant! Gomez a brisé la glace, avec ses coéquipiers, du moins.

Je retiens aussi le fait qu’il n’y avait que 12 312 spectateurs à Uniondale pour le match, dont au minimum 2000 étaient des partisans montréalais. Et ceux qui ont fait 625 kilomètres pour assister à la partie, devaient être des vrais, pas ceux qui huaient Gomez dimanche!

Gomez s’est donc présenté sur la glace face aux Islanders, avec beaucoup moins de pression que depuis son retour le 14 janvier, ce qui a eu comme résultat que Scott a dirigé trois tirs au cours de la soirée sur Nabokov, ce qui fait contraste avec les 6 matchs où il n’avait pas lancé une seule fois depuis son retour au jeu!

Alors, Gomez a marqué, il a obtenu le but gagnant en plus et il a ajouté son nom dans une section peu enviable du grand livre des records du Canadien. JB Gagné de CILE-mf a souligné en ondes ce matin, à quel point l’événement est à retenir :

Je remercie JB, CILE et RDS pour le clip audio.

La vedette de ce match n’a pas été Gomez, mais bien Max Pacioretty, il a atteint le plateau des 20 buts pour la première fois de sa carrière et il a réussi son premier tour du chapeau. Nabokov devait encore voir la face de Pacioretty après la rencontre en fermant les yeux : l’attaquant du CH a passé la soirée devant lui, comme en témoignent ses 10 tirs!

En fait, Cole et Pacioretty réunis ont obtenu 15 des 32 tirs du Tricolore. Desharnais a connu un bon match, lui aussi.

Tomas Plekanec mérite aussi une mention, avec sa passe sur le dernier but de Pacioretty, il a rejoint David Desharnais au chapitre des points. Après un long passage à vide, le tchèque a une fiche de 6 points dans ses 8 derniers matchs.

Encore une fois, cette victoire n’aurait pas été possible sans la tenue quasi impeccable de Price, lui qui est au premier rang pour le plus de minutes jouées chez les gardiens de la LNH aujourd’hui.

Finalement, il faut souligner la performance du duo défensif formé par Subban et Gorges qui ont passé respectivement 22 et 23 minutes sur la glace. Les deux récoltent un tir et termine la soirée à +2.

Le Canadien a encore donné un excellent spectacle, mais il ne faut pas s’emballer, on affrontait une des 4 équipes derrière nous au classement général de la LNH et seuls les Blue Jackets montrent une attaque plus anémique que les Islanders…

Le prochain duel, samedi à Toronto, contre les Leafs qui sont présentement à la 8e place dans l’Est, sera un véritable test pour le caractère de nos Canadiens.

En terminant, je vous invite à consulter ce billet sur le nouveau site UniversHockey.ca, il est rédigé par Francis Paré, un hockeyeur professionnel qui évolue avec Grand Rapids dans la LAH, le club-école de Red Wings. Paré partageait hier avec les lecteurs son expérience d’une léthargie de 24 matchs l’an dernier…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s