Huer ou Prier?

L’image est tirée du Journal de Montréal, vous pouvez consulter l’article ici.

En 2012, tout va vite, de plus en plus vite, et on espère toujours obtenir ce que l’on veut. On est prêt à tout pour arriver à nos fins et bien souvent, on ne réfléchit plus à l’impact de nos gestes ou de nos paroles, on croit avoir raison d’exiger telle ou telle chose, juste parce que la « masse » en fait autant.

C’est exactement ce qui s’est produit après le congédiement de Jacques Martin et la nomination intérimaire de Cunneyworth : un mouvement de masse s’est organisé pour faire du nouvel entraîneur l’ennemi public numéro un. Je n’ai jamais embarqué dans ce délire commun, pour la simple raison que je ne vois pas comment on peut exiger autre chose d’un coach que la victoire !

Toute cette saga a eu des répercussions à l’extérieur de Montréal, certains joueurs unilingues qui auraient passé par-dessus le taux d’imposition supérieur du Québec et qui auraient accepté de se joindre au Tricolore dans l’entre-saisons, ont noté que la ville et ses partisans privilégiaient la langue aux compétences…

Une autre crampe au cerveau des amateurs s’est manifestée dans le cas de Gomez. Se moquer de sa léthargie sur les réseaux sociaux était une chose, faire entrer ces « célébrations » au Centre Bell en était un autre! Le buildup menant à l’anniversaire d’un an sans but de Gomez a permis de faire du beef sur le dos d’un joueur qui nous coûte cher, on était en droit de le faire, mais les ti-chapeaux et les chants de fête au Centre Bell dimanche après-midi, ça dépassait le cadre du hockey.

Est-ce que c’est acceptable de dire à quelqu’un qu’il est un raté, juste parce que c’est dit avec un sourire ?

Mais ce qui est vraiment nuisible dans ces événements, c’est le fait que les médias traditionnels qui couvrent l’équipe ont donné de l’importance à ces mouvements populaires.

Les fans resteront des fans. Il y en a des plus partisans et des plus amateurs, il y en a des futés et des frustrés. Ils font tous partie de l’équipe, le Canadien n’est pas devenu légendaire que par ses 24 coupes Stanley, le caractère bouillant et la fierté des Québécois y ont joué un grand rôle dans l’histoire.

Nous avons tous nos joueurs préférés, ceux à qui nous pardonnons tout et de l’autre côté, nos boucs émissaires : les joueurs, les entraîneurs qui ne nous plaisent pas, et c’est parfaitement normal.

Les échanges sur HABSolument FAN en sont une preuve. Il n’y a rien de mal à critiquer ou à dénoncer le manque de production d’un joueur, de partager vos pensées avec vos amis et ennemis sur ce que l’équipe devrait ou ne devrait pas faire. À la limite, vous pouvez même appeler Ron Fournier pour chialer à la radio.

Huer les joueurs sur la glace à la maison chaque fois qu’ils touchent la rondelle ou participer à des campagnes de diffamation ou de soulever des questions politiques, lorsque l’équipe explique que la situation n’est que temporaire n’aidera jamais le Tricolore à amener des joueurs de renom avec l’organisation. Ces réactions n’amélioreront pas l’équipe, ni à court terme, ni à long terme…

Bob Gainey l’a dit en septembre 2003, lorsque Patrice Briseboisa avait été victime d’un groupe de « partisans » :

Nous n’avons pas besoin de ces gens, nous ne voulons pas ces gens-là, ce sont des gens jaloux, des jaunes. Je pense qu’ils sont un tas de bâtards, de lâches, pour être honnête. Notre message pour eux est de rester à l’écart. Nous n’avons pas besoin de vous.

Si vous voulez agir de façon positive pour votre équipe, faites comme l’Archevêché de Montréal le suggère et priez pour Scott et pour le CH, vous pouvez même le faire au Centre Bell, le Québec est tellement accommodant !

En terminant, Steph The Rock, fondateur d’Amateurs du Canadien a concocté une vidéo pour créer un peu de magie en cette fin de saison difficile pour les partisans :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s